100 ans d'erreurs de la gauche française : Va-t-elle recommencer ?.

By: Pandore, La Boîte àContributor(s): de la Palme, BrunoPublisher: Cork : La Boîte à Pandore, 2014Copyright date: ©2014Description: 1 online resource (507 pages)Content type: text Media type: computer Carrier type: online resourceISBN: 9782390090052Subject(s): France - Politics and government.;Right and left (Political science) - France.;Socialism - FranceGenre/Form: Electronic books. Additional physical formats: Print version:: 100 ans d'erreurs de la gauche française : Va-t-elle recommencer ?DDC classification: 335 LOC classification: HX263 .L3 2014Online resources: Click to View
Contents:
Couverture -- Page de titre -- Première partie : Un mot d'ordre : haro sur les riches ! -- Chapitre 1. République ou Révolution ? -- Chapitre 2. La haine du riche, une valeur sûre ! -- Chapitre 3. Des 200 familles aux riches à 4000 € par mois -- Deuxième partie : La gauche face au mur des réalités économiques -- Chapitre 4. Relations sociales, travail, retraites : aveuglement à tous les étages -- Chapitre 5. Les syndicats : la lutte permanente -- Chapitre 6. Du cartel des gauches au Front populaire, la gauche et les contraintes économiques : à contresens toujours ! -- Chapitre 7. François Mitterrand : de l'extrême droite au Programme Commun PS-PCF -- Chapitre 8. 1981, Mitterrand au pouvoir stigmatise le « mur de l'argent ». -- Chapitre 9. 1981, La retraite généreuse à 60 ans -- Chapitre 10. La réduction du temps de travail : une longue histoire -- Chapitre 11. 1997, l'épisode Jospin : les 35 heures en guise de programme -- Chapitre 12. État protecteur, État bienfaiteur -- Chapitre 13. Concertation et réalisme chez nos voisins socialistes européens -- Troisième partie : Les socialistes et la défense nationale, pacifistes quoiqu'il arrive -- Chapitre 14. 1912 à Bâle, la IIe internationale socialiste proclame « guerre à la guerre ! » -- Chapitre 15. Non à la guerre -- Chapitre 16. L'entre-deux-guerres. Le pacifisme revient en force -- Chapitre 17. 1924, la France à genoux -- les socialistes hostiles aux réparations -- Chapitre 18. La politique militaire de la France : « Arrière les fusils, arrière les mitrailleuses, arrière les canons ! » -- Chapitre 19. Les socialistes aveuglés ne voient pas venir Hitler -- Chapitre 20. Septembre 1939, la guerre. Pas d'union -- Chapitre 21. 1946-1947, La guerre froide : socialistes contre communistes -- Chapitre 22. Le radical Mendès France lance l'étude de la bombe atomique.
Chapitre 23. 1958 De Gaulle au pouvoir : la bombe atomique devient socialo-incompatible ! -- Quatrième partie : Colonialisme œuvre de la droite ? -- Chapitre 24. Jules Ferry et la gauche lancent l'aventure de la colonisation -- Chapitre 25. Le mythe de la gauche décolonisatrice la réalité : les massacres pour défendre le « pré carré » -- Chapitre 26. 1954-1956, Mendès France, Mitterrand et Guy Mollet font la guerre en Algérie -- Chapitre 27. Les débuts de la « françafrique » : patronage conjoint de la gauche et des Gaullistes -- Cinquième partie : Immigration et insécurité : la gauche aveuglée -- Chapitre 28. L'immigration, l'héritage des colonies : sujet tabou pour la gauche -- Chapitre 29. Insécurité : la gauche aveugle -- Sixième partie : Les socialistes français peuvent-ils se réformer ? -- Chapitre 30. Les socialistes ingouvernables ? -- Chapitre 31. L'idéologie à tous les étages la marque « génétique » de la gauche -- Chapitre 32. 2005, Les socialistes face à l'Europe : ni oui ni non -- Chapitre 34. La relève des éléphants-dinosaures est-elle possible ? -- Chapitre 35. Et demain, les crises comme révélateurs de mensonges ? -- Chapitre 36. Fin 2011, PS-Verts : l'union est un calvaire -- Epilogue : Avec François Hollande, le PS laissera-t-il enfin l'idéologie au vestiaire ? -- Bibliographie -- Copyright.
Summary: Moins de 3 mois après son élection, la cote de confiance de François Hollande est en berne dans les sondages. Entre hésitations, crise de l'Euro et tensions dans son parti, Hollande ne serait-il pas la nouvelle brebis égarée de la gauche ?Sans concessions, avec une plume acérée et polémiste, Bruno de la Palme a traqué les erreurs historiques, les incohérences économiques et l'aveuglement de la gauche de 1912 à aujourd'hui.Saviez-vous que la colonisation n'est pas l'œuvre de la droite mais de la gauche ; que Mendès France et Guy Mollet ont lancé la course à la bombe atomique, mais que les socialistes l'ont ensuite condamnée sous de Gaulle ; que les Chefs communistes ont négocié le 18 juin 1940 avec la Wehrmacht dans Paris occupé, promettant à l'occupant allemand la paix dans les usines ?De Jaurès à Hollande, les erreurs commises par la gauche s'égrènent comme des perles que l'on cache depuis des décennies.Alors, plongez-vous dans ce livre qui ébranlera les certitudes de plus d'un.A PROPOS DE L'AUTEUR :Bruno de la Palme est journaliste (RFI, M6). Il est également producteur de documentaires.EXTRAIT : RÉPUBLIQUE OU RÉVOLUTION ?République ou révolution, République ou socialisme : la contradiction françaiseLa haine des possédants drapée dans l'idéologie révolutionnaire de l'égalité se poursuit au fil du temps dans la droite ligne de 1793 et 1871.L'une des explications avancées sur la différence intrinsèque des partis de gauche français avec les socio-démocrates européens est issue de notre histoire, de l'intensité et de la radicalité des luttes lors de la Terreur comme lors de la Commune.Mais il en est une autre fondamentale, soulignée dans le très documenté ouvrage d'Alain Bergounioux et Gérard Grunberg « Les socialistes français et le pouvoir ». C'est le fait que dans les autres pays européens, comme la Suède et l'Allemagne, contrairement à laSummary: France, « le mouvement ouvrier s'est formé avant que le suffrage universel fut pleinement institué ». Dans ces pays, les partis comme les syndicats se sont battus pour arracher les libertés démocratiques élémentaires telles que le droit de vote. Ayant lutté pour les avoir, ils ne pouvaient que les défendre et donc se faisant, s'insérer dans le régime parlementaire avec vocation à diriger le pays.En France, c'est l'inverse. La Seconde République a été instaurée par des mouvements et des personnalités d'essence bourgeoise qui avaient, dès 1848, accordé aux citoyens le droit de vote au suffrage universel. Et ce dans une société à dominante rurale.
Holdings
Item type Current library Call number Status Date due Barcode Item holds
Ebrary Ebrary Afghanistan
Available EBKAF-N0009407
Ebrary Ebrary Algeria
Available
Ebrary Ebrary Cyprus
Available
Ebrary Ebrary Egypt
Available
Ebrary Ebrary Libya
Available
Ebrary Ebrary Morocco
Available
Ebrary Ebrary Nepal
Available EBKNP-N0009407
Ebrary Ebrary Sudan

Access a wide range of magazines and books using Pressreader and Ebook central.

Enjoy your reading, British Council Sudan.

Available
Ebrary Ebrary Tunisia
Available
Total holds: 0

Couverture -- Page de titre -- Première partie : Un mot d'ordre : haro sur les riches ! -- Chapitre 1. République ou Révolution ? -- Chapitre 2. La haine du riche, une valeur sûre ! -- Chapitre 3. Des 200 familles aux riches à 4000 € par mois -- Deuxième partie : La gauche face au mur des réalités économiques -- Chapitre 4. Relations sociales, travail, retraites : aveuglement à tous les étages -- Chapitre 5. Les syndicats : la lutte permanente -- Chapitre 6. Du cartel des gauches au Front populaire, la gauche et les contraintes économiques : à contresens toujours ! -- Chapitre 7. François Mitterrand : de l'extrême droite au Programme Commun PS-PCF -- Chapitre 8. 1981, Mitterrand au pouvoir stigmatise le « mur de l'argent ». -- Chapitre 9. 1981, La retraite généreuse à 60 ans -- Chapitre 10. La réduction du temps de travail : une longue histoire -- Chapitre 11. 1997, l'épisode Jospin : les 35 heures en guise de programme -- Chapitre 12. État protecteur, État bienfaiteur -- Chapitre 13. Concertation et réalisme chez nos voisins socialistes européens -- Troisième partie : Les socialistes et la défense nationale, pacifistes quoiqu'il arrive -- Chapitre 14. 1912 à Bâle, la IIe internationale socialiste proclame « guerre à la guerre ! » -- Chapitre 15. Non à la guerre -- Chapitre 16. L'entre-deux-guerres. Le pacifisme revient en force -- Chapitre 17. 1924, la France à genoux -- les socialistes hostiles aux réparations -- Chapitre 18. La politique militaire de la France : « Arrière les fusils, arrière les mitrailleuses, arrière les canons ! » -- Chapitre 19. Les socialistes aveuglés ne voient pas venir Hitler -- Chapitre 20. Septembre 1939, la guerre. Pas d'union -- Chapitre 21. 1946-1947, La guerre froide : socialistes contre communistes -- Chapitre 22. Le radical Mendès France lance l'étude de la bombe atomique.

Chapitre 23. 1958 De Gaulle au pouvoir : la bombe atomique devient socialo-incompatible ! -- Quatrième partie : Colonialisme œuvre de la droite ? -- Chapitre 24. Jules Ferry et la gauche lancent l'aventure de la colonisation -- Chapitre 25. Le mythe de la gauche décolonisatrice la réalité : les massacres pour défendre le « pré carré » -- Chapitre 26. 1954-1956, Mendès France, Mitterrand et Guy Mollet font la guerre en Algérie -- Chapitre 27. Les débuts de la « françafrique » : patronage conjoint de la gauche et des Gaullistes -- Cinquième partie : Immigration et insécurité : la gauche aveuglée -- Chapitre 28. L'immigration, l'héritage des colonies : sujet tabou pour la gauche -- Chapitre 29. Insécurité : la gauche aveugle -- Sixième partie : Les socialistes français peuvent-ils se réformer ? -- Chapitre 30. Les socialistes ingouvernables ? -- Chapitre 31. L'idéologie à tous les étages la marque « génétique » de la gauche -- Chapitre 32. 2005, Les socialistes face à l'Europe : ni oui ni non -- Chapitre 34. La relève des éléphants-dinosaures est-elle possible ? -- Chapitre 35. Et demain, les crises comme révélateurs de mensonges ? -- Chapitre 36. Fin 2011, PS-Verts : l'union est un calvaire -- Epilogue : Avec François Hollande, le PS laissera-t-il enfin l'idéologie au vestiaire ? -- Bibliographie -- Copyright.

Moins de 3 mois après son élection, la cote de confiance de François Hollande est en berne dans les sondages. Entre hésitations, crise de l'Euro et tensions dans son parti, Hollande ne serait-il pas la nouvelle brebis égarée de la gauche ?Sans concessions, avec une plume acérée et polémiste, Bruno de la Palme a traqué les erreurs historiques, les incohérences économiques et l'aveuglement de la gauche de 1912 à aujourd'hui.Saviez-vous que la colonisation n'est pas l'œuvre de la droite mais de la gauche ; que Mendès France et Guy Mollet ont lancé la course à la bombe atomique, mais que les socialistes l'ont ensuite condamnée sous de Gaulle ; que les Chefs communistes ont négocié le 18 juin 1940 avec la Wehrmacht dans Paris occupé, promettant à l'occupant allemand la paix dans les usines ?De Jaurès à Hollande, les erreurs commises par la gauche s'égrènent comme des perles que l'on cache depuis des décennies.Alors, plongez-vous dans ce livre qui ébranlera les certitudes de plus d'un.A PROPOS DE L'AUTEUR :Bruno de la Palme est journaliste (RFI, M6). Il est également producteur de documentaires.EXTRAIT : RÉPUBLIQUE OU RÉVOLUTION ?République ou révolution, République ou socialisme : la contradiction françaiseLa haine des possédants drapée dans l'idéologie révolutionnaire de l'égalité se poursuit au fil du temps dans la droite ligne de 1793 et 1871.L'une des explications avancées sur la différence intrinsèque des partis de gauche français avec les socio-démocrates européens est issue de notre histoire, de l'intensité et de la radicalité des luttes lors de la Terreur comme lors de la Commune.Mais il en est une autre fondamentale, soulignée dans le très documenté ouvrage d'Alain Bergounioux et Gérard Grunberg « Les socialistes français et le pouvoir ». C'est le fait que dans les autres pays européens, comme la Suède et l'Allemagne, contrairement à la

France, « le mouvement ouvrier s'est formé avant que le suffrage universel fut pleinement institué ». Dans ces pays, les partis comme les syndicats se sont battus pour arracher les libertés démocratiques élémentaires telles que le droit de vote. Ayant lutté pour les avoir, ils ne pouvaient que les défendre et donc se faisant, s'insérer dans le régime parlementaire avec vocation à diriger le pays.En France, c'est l'inverse. La Seconde République a été instaurée par des mouvements et des personnalités d'essence bourgeoise qui avaient, dès 1848, accordé aux citoyens le droit de vote au suffrage universel. Et ce dans une société à dominante rurale.

Description based on publisher supplied metadata and other sources.

Electronic reproduction. Ann Arbor, Michigan : ProQuest Ebook Central, 2019. Available via World Wide Web. Access may be limited to ProQuest Ebook Central affiliated libraries.

There are no comments on this title.

to post a comment.